vue 3D démonstrateur Polyloop

Polyloop, lauréat de l’appel à projet de l’ADEME dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir (PIA).

«Le démonstrateur Polyloop : vitrine d’une nouvelle génération de recyclage, adaptée aux exigences de demain»

Le projet de régénération de matériaux composites, Polyloop porté par Gabriel Faysse et Romain Ferrari, est officiellement retenu par l’ADEME (l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) dans le cadre de l’appel à projets « Économie circulaire et valorisation des déchets » lancé en février 2019. La start-up bénéficie ainsi d’un soutien financier de 2 737 825 € pour développer une unité de recyclage physico-chimique des composites base PVC en Smart Factory, intégrée sous la forme d’un container.

Dans quel cadre, s’inscrit la start-up Polyloop ?

L’appel à projet lancé par l’ADEME a pour vocation le soutien des initiatives mettant en œuvre l’économie des ressources et la réduction d’impact sur l’environnement mais également d’encourager une transition vers une économie circulaire. Si Polyloop fait aujourd’hui parti des projets distingués c’est qu’il a su pleinement répondre aux priorités formulées et en particulier au 3ème axe de l’AAP « collecte, tri, préparation des déchets et recyclage des matières qui en sont issues ». En effet Polyloop développe un procédé de régénération des PVC composites sans dépolymérisation, à haute efficacité matière et énergie. Ce procédé “Batch” assure une traçabilité stricte de chaque lot de matière recyclée.

L’équipement compact facile à intégrer sur un site industriel de transformation plastique permet la réutilisation directe des matières régénérées sur le site même des utilisateurs.

Désormais « à portée de main » des industriels de la plasturgie, la solution Polyloop décentralise la fonction de recyclage et favorise l’émergence d’un écosystème multi-acteurs d’économie circulaire.

Une aide financière de 2 737 825€ :

Cette aide va permettre à Polyloop de financer sa phase d’industrialisation en s’appuyant sur l’expérience du procédé à grande échelle Texyloop, pour aller vers un équipement intégré de recyclage « plug and play ». Afin de réussir ce challenge de réingénierie, Polyloop s’est entouré d’un consortium de partenaires régionaux réunissant les meilleures expertises disponibles. C’est l’ensemble du programme qui reçoit un financement.

Parmi ces partenaires, se trouve Serge Ferrari, premier client de Polyloop, leader mondial des matériaux composites souples qui a mis au point et exploité le procédé Texyloop®. Le partenaire en charge de l’intégration de la technologie en container est MTB Recycling, acteur mondial du développement d’unités recyclage compactes. Enfin le laboratoire Cethil, au sein de l’INSA de Lyon, pôle scientifique spécialisé dans la gestion des énergies mènera des travaux de recherche et développement du module de conversion d’énergie à haute efficacité, nécessaire à l’exploitation de l’unité Polyloop.

Le développement d’une telle technologie, dont la compacité implique une intégration au chausse-pied dans un container est un challenge technique de taille ! Le consortium s’attèlera à tenir un calendrier serré pour la phase de développement afin d’assurer une première livraison fin 2022 sur le site de Serge Ferrari.

Quelques mots des associés :

Gabriel Faysse – Co-fondateur : « Il apparaît pour moi évident que le levier de recyclage permettant d’avoir un réel impact sur la sobriété matière et énergie se situe chez les industriels ! Il faut donc leur amener jusqu’à leur site de production la solution de recyclage. Nous avons abouti au constat suivant : la valeur de son propre déchet est toujours considérée comme bien supérieure à celle d’un mix de matières difficiles à tracer. Cette vision nous conduit à proposer cette approche de recyclage en « pure batch » dimensionné en collaboration avec l’industriel et son écosystème en visant une haute valeur de la matière recyclée, directement réutilisable par l’opérateur. »

Romain Ferrari – Co-fondateur : « Après l’arrêt de l’usine italienne de recyclage, j’ai longtemps rêvé de pouvoir faire revivre ce procédé à plus petite échelle, en imaginant la création d’un réseau de petites unités spécialisées pouvant permettre le maillage d’un territoire en vue du recyclage de proximité de ces matériaux composites si difficile à traiter. Nous avons mesuré à quel point l’absence de solutions disponibles sur le marché mettait dans l’embarras les clients utilisateurs. Les grandes usines de recyclage chimique ne donnent pas toujours satisfaction aujourd’hui car leur niveau de recyclage aboutit à des substances de basses valeurs, là où Polyloop offre une vraie régénération de matière sans dépolymérisation. »

Télécharger

logo Polyloop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


ENVIE D'EN SAVOIR PLUS ET DE DÉCOUVRIR LA SOLUTION POLYLOOP

Nos équipes sont à votre disposition pour construire l'avenir du recyclage PVC
ENVOYER
close-link
fr_FRFrench
en_GBEnglish fr_FRFrench